Aller au contenu principal du site
Autonomie électrique

Autoconsommation pour mon logement

Je produis mon electricité 24 h sur 24, Autoconsommation pour mon logement

"Depuis l’enquête de Que Choisir qui dénonçait les mirages de l’autoconsommation photovoltaïque, jamais rentable pour les particuliers, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a sorti un avis sur le sujet. Si les termes sont différents, la conclusion est identique !" www.quechoisir.org. L’autoconsommation photovoltaïque convient « au secteur tertiaire (hôpitaux, bureaux, supermarchés), à l’industrie et au secteur agricole (élevages hors sol) », leurs besoins de consommation étant synchronisés « avec le temps solaire et le profil de production photovoltaïque ». Autrement dit, en l'absence de solution de stockage de l'énergie sur batterie, il faut  consommer dans la journée quand le photovoltaïque produit. Pour les logements, c’est très différent. On consomme surtout le matin et le soir, quand le photovoltaïque ne produit pas. « L’autoconsommation y est pertinente si les usages les plus consommateurs sont déplacés pendant les heures d’ensoleillement », souligne l’Ademe. Plus facile à dire qu’à faire ! D’autant que « les surcoûts de batteries de stockage ne permettent pas de rentabiliser l’installation d’autoconsommation », ajoute l’Ademe,

Grâce aux énergies renouvelables en général et au solaire en autoconsommation en particulier, un nouveau monde énergétique pourtant se dessine, loin de l’hypercentralisation et du monopole d’EDF qui prévalaient jusqu’ici. Start Energy peut vous aider à produire votre électricité afin de faire baisser votre consommation électrique issue du réseau publique EDF et contribuer à la baisse de votre facture d'électricité domestique.

Une facture EDF comporte en fait plusieurs factures : l'abonnement au service (puissance souscrite, période d'abonnement) + votre consommation d'électricité + les taxes et contributions (taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE) ;  la contribution aux charges de service public de l’électricité (CSPE) ; la contribution tarifaire d’acheminement (CTA) + les prestations et services spécifiques demandées.

La consommation annuelle d’un foyer français est de 4 710 kWh. La plupart des foyers disposent d’un compteur de puissance 6 kVA (70% des foyers ont opté pour cette puissance) et sont au tarif bleu EDF. La facture moyenne (Consommation + abonnement) est donc de 798€ TTC avec un compteur Base et de 805 € avec un compteur en heures pleines heures creuses (réparties en 60% d'heures pleines et 40% d'heures creuses).

Produire son électricité grâce à sa toiture solaire, et la consommer localement, autrement dit autoconsommer son énergie est aujourd’hui possible !  96% des Français font confiance à au moins une énergie renouvelable (Source : « Les Français et les énergies renouvelables » Sondage OpinionWay pour Qualit'EnR / janvier 2018). Jusque-là quasiment confidentielle, l’autoconsommation solaire vient de passer, au mois de septembre 2018, le cap des 33 000 clients** raccordés au réseau, soit un doublement sur 1 an. Questions d’autonomie, d’indépendance, d’engagement environnemental et d’économies sur la facture, le consommateur devient un citoyen engagé, un « consomm’acteur ». La France est très en retard sur certains pays européens comme l'Allemagne ou l'Italie. 

Quelles en sont les raisons ? Les Français ne le savent peut-être pas tous mais nous faisons partie des pays d’Europe pour qui le prix de l’électricité est parmi les moins élevés. Il est vrai que nos mêmes voisins payent leurs électrons deux fois plus cher que les nôtres .

Pourtant, si l’on regarde de plus près, le tarif du kWh a déjà augmenté de 43% ces 10 dernières années et aucun indicateur ne montre un freinage. A moins de garantir au particulier une stabilisation du prix d’achat de l’électricité, ce que permet justement de faire l’autoconsommation.

Demain, nous serons tous producteurs d’électricité solaire, c’est certain, ne serait-ce que parce que nos smartphones seront dotés d’un film solaire. Mais nous ne serons pas tous indépendants du réseau public de transport et de distribution d’électricité. Comment dépenser moins en produisant son électricité et conserver son raccordement au réseau EDF ?

Grace à l'énergie solaire, qui fonctionne même si il ne fait pas beau et que le temps est couvert. La nuit  votre installation ne produit pas.

Dès que vos panneaux photovoltaïques seront posés, ils produisent tout de suite de l’électricité, votre facture baisse immédiatement. Le potentiel de raccordement en autoconsommation est tout aussi large que la surface de toitures disponibles, d’autant plus que les toitures des maisons individuelles ne sont pas les seules à être exploitables. Immeubles, tertiaire, grande et moyenne distribution… 

Nous allons ensuite imaginer ensemble une consommation intelligente qui s'appuiera à la fois sur les nouvelles technologies et un léger changement dans vos habitudes. Vous pourrez par exemple recharger en permanence vos tablettes et téléphones sur une mini batterie alimentée par l'énergie solaire.

L’autoconsommation désigne le fait de consommer l’électricité que l’on produit à son domicile, donc directement là où elle a été générée. Si vous possédez un système de production électrique chez vous, vous pouvez utiliser une partie ou la totalité de l’électricité produite pour répondre aux besoins en électricité de votre foyer. Vous êtes alors un autoproducteur et en même temps un autoconsommateur.

Comment améliorer son taux d’autoconsommation ?

Le taux d’autoconsommation est souvent loin d’atteindre les 100% espérés par les usagers. En réalité le taux d’autoconsommation moyen pour un logement équipé de panneaux solaires est seulement de 20%… En effet le pic de production des panneaux solaires se situe en milieu de journée alors que les pointes de consommation correspondent généralement au début de matinée et à la fin de journée, période où le domicile est le plus souvent occupé.

Pour améliorer votre taux d’autoconsommation, vous pouvez recourir à un système de pilotage en wifi directement accessible sur votre téléphone portable, des appareils électriques, ce qui permet d’optimiser leur consommation. Sont concernés en premier lieu des appareils comme le chauffe-eau électrique, le lave-vaisselle, ou la machine à laver, dont le moment de l’usage peut être décalé dans le temps…

Les systèmes de stockage de l’électricité permettent de consommer sur place toute l’électricité que vous produisez, mais ils sont encore loin d’être à la portée de toutes les bourses.